Solidarité

La solidarité est d’abord un état d’esprit et une valeur : la reconnaissance de l’humanité de l’autre, qui en fait un égal à soi-même dans la relation, indépendamment des éventuelles différences sociales, économiques, politiques ou autres. Mais la solidarité est aussi un engagement actif – entre individus, au sein d’une communauté, ou entre communautés différentes – par exemple pour défendre ou renforcer un bien ou un intérêt commun. La solidarité s’exprime souvent, mais pas exclusivement, par un élan envers ceux qui souffrent et sont discriminés, une démarche volontaire visant à offrir aux « autres » des ressources matérielles ou symboliques (aide financière, en nature, intellectuelle, organisationnelle, ou en reconnaissance sociale). Cet élan se distingue de la charité par la mise en question des différences de pouvoir, y compris celles qui existent entre celui/ceux qui offre(nt) et celui/ceux qui reçoi(ven)t.

Dans tous les cas, la solidarité contribue à créer ou renforcer des liens entre des acteurs sociaux, et vise à les libérer de certaines formes de domination (à la différence de la charité, qui maintient l’ordre social). Dans un monde globalisé et dominé par des pouvoirs économiques, politiques et financiers impitoyables, la solidarité est une des armes des hommes et des femmes en lutte pour des conditions de vie plus humaines. D’une manière plus large encore, la solidarité est un moyen de donner plus de sens aux relations humaines, de dépasser la pure satisfaction des nécessités de base ou des multiples besoins induits.