Communautés organisées contre l’usure à Madagascar : un film pour comprendre

Le Programme Tsinjo Aina (« Sécuriser la vie par la prévention »), appuyé par l’Action de Carême-Suisse, s’est attaqué au problème en tentant de créer les conditions qui permettent aux paysans de se libérer eux-mêmes de la mainmise des usuriers, et d’aller plus loin par la suite. Dans son action de base, le programme encourage et accompagne l’organisation des acteurs à la base en « Groupements d’épargne commune ». L’épargne commune (en riz et/ou en argent), constituée grâce à des cotisations régulières, des travaux communs et l’entraide, sert en cas de besoins de fonds de crédit interne, auquel les membres du groupement peuvent avoir recours sur décision du groupement tout entier, au lieu de s’adresser aux usuriers. Un Règlement Interne (R.I.) fixe toutes les règles du jeu pour l’organisation du groupement, la constitution de l’épargne et son utilisation comme fonds de crédit interne. Cette action de base du Programme Tsinjo Aina est censée provoquer le déclenchement, au sein des groupements, d’un processus menant à des actions complémentaires de lutte contre la pauvreté, ou mieux : contre les diverses dépendances et injustices qui sont à son origine. Parmi ces actions complémentaires d’intérêt communautaire : l’accès à la terre et la sécurisation foncière, la promotion de cultures vivrières, l’accès à l’eau potable, l’obtention de droits civiques, la sécurité de personnes et de biens, etc.

Un programme à grande échelle a été lancé en 1999. A la mi-2006, le programme comprenait plus de 4.000 groupements de base dans 8 « Zones » de la Grande Ile, touchant à 12 Régions. La moyenne des membres par groupement étant de l’ordre de 15 à 20 personnes adultes, le programme Tsinjo Aina travaille directement avec 60.000 à 80.000 personnes, et concerne indirectement 300.000 à 420.000 personnes (5 à 7 membres par famille).

Le caractère exemplaire et le succès du programme Tsinjo Aina ont mené à l’idée de tourner un film sur cette expérience, afin de disposer d’un outil de promotion et d’explication pour d’autres populations. C’est la réalisation de ce film que la Fondation a décidé de soutenir.

Extrait du film :

Sombin’ny horonan-tsary, amin’ny teny malagazy, ao amin’ny pejy espaniola (espagnole) mikasika ny tetik’asa 2006/2007

Pour commander le DVD du film (gratuit), merci de vous adresser aux auteurs :
– Judithe Bizot : judithe.bizot@free.fr
– Claudio Bruno-Monteiro : cbruno3@neuf.fr