Arjun Singh Nag : lauréat ex-aequo du Prix Paul K. Feyerabend 2011

Arjun Singh Nag : lauréat ex-aequo du Prix Paul K. Feyerabend 2011

Arjun Singh Nag, connu sous le nom de Nag-ji, est l’un des premiers avocats tribaux du district de Bastar en Inde centrale. Nagji est originaire de Jaitgiri, un petit village tribal de Bastar ; Bastar est une zone essentiellement boisée et abrite une population en grande partie adivasi, les peuples autochtones de l’Inde.

NagJi

Nagji a passé ses premières années dans le village – il y est allé à l’école primaire et plus tard au collège à Jagdalpur – où il a surmonté de nombreuses difficultés pour poursuivre ses études. Après avoir travaillé dans diverses administrations gouvernementales pendant près de deux décennies, il fit des études de droit et obtint son diplôme d’avocat. A l’heure actuelle, avec plus de vingt ans d’expérience juridique, il traite de problèmes liés aux forêts et aux peuples adivasis, en particulier les questions d’usurpation et de droits tribaux. Il est connu pour ses grandes capacités de négociation, mais plus que cela, il est un véritable héros pour les adivasis, car il offre à la population des services juridiques gratuits et, en expliquant les contenus des lois, il lui permet d’atténuer pertes de temps et stress mental. En particulier, Nagji est intéressé par le droit coutumier et il a montré que son application minimise généralement le temps et les dépenses encourues dans le traitement des problèmes juridiques au sein d’un village tribal. Nagji dispose actuellement de six assistants juridiques pour l’aider dans les cas à traiter. Récemment, il a participé à la « libération » de douze garçons et filles indigènes qui ont été embauchés avec des conditions de travail épouvantables.

NagJi2

Nagji est un ardent défenseur de la conservation, de la protection des forêts contre les incendies, de la protection des bois sacrés et, surtout, de la restauration par la plantation d’espèces végétales indigènes des forêts dégradées. Il travaille sur ces questions avec ses collègues dans le cadre du Forum d’action juridique et environnementale (LEAF), un forum qui fournit également un soutien en matière de santé et d’hébergement aux villageois qui viennent à la ville de Jagdalpur. Grâce à LEAF, Nagji peut aider les jeunes de la communauté adivasi à acquérir des capacités para-juridiques. Avant la création de LEAF, Nagji a contribué à susciter la participation des femmes adivasi, à se battre pour des prix équitables pour les produits forestiers non ligneux, et à mobiliser les villageois pour la protection de leurs terres. Il a coécrit avec Madhu Ramnath des ouvrages sur la protection des forêts et des droits communautaires tels que Crossing Boundaries (2006) et Village Justice (2008).

NagJi3

NagJi4