Felicia Barrientos Cuellar (Bolivie)

Felicia Barrientos Cuellar (Bolivie)

Felicia est une femme courageuse appartenant au peuple indigène Isoseño-Guaraní. Trois traits essentiels parmi les accomplissements de sa vie ont permis d’augmenter sensiblement la solidarité intra- et inter-communautaire et de contribuer à améliorer la vie des Isoseño Guarani et d’autres peuples autochtones dans la région du Chaco et des basses terres de Bolivie. A savoir :

  1. Grâce à ses efforts depuis 1974, et à ses qualités de meneuse, elle a rendu possible l’organisation des femmes de l’Isoso, ce qui déclencha la création d’une organisation intercommunautaire des femmes de l’Isoso (CIMCI). Aujourd’hui, le CIMCI est reconnu comme un mécanisme clé de participation des femmes Isoceñas à la prise de décision. L’organisation est un exemple de solidarité et d’efficacité, dans la mesure où elle s’investit dans la génération de nouvelles opportunités économiques par et pour les femmes, assurant l’usage soutenable à long terme de la forêt côtière et de la rivière Parapetí (où se concentrent les activités des femmes Isoceñas) et renforçant la culture Guarani et les savoirs traditionnels.
  1. Sa présence active et permanente pour la défense des ressources naturelles. Felicia a joué un rôle majeur dans la création et le développement du parc national Kaa Iya du Grand Chaco, l’aire protégée la plus grande de Bolivie (près de 3,5 millions d’hectares) qui préserve une grande partie représentative de la forêt sud-américaine du Chaco. En tant que membre fondateur du comité de gestion de cette aire protégée, elle reste aujourd’hui encore un défenseur incontestable de cette grande aire protégée qui fournit les ressources naturelles nécessaires aux modes de vie traditionnels de tous les peuples autochtones vivant en bordure du parc.
  1. Son engagement au renforcement, à la sauvegarde et à la diffusion de la culture Isoceño Guarani. Consciente de l’importance des savoirs traditionnels pour la survie de la diversité bioculturelle essentielle à son peuple, Felicia n’a cessé de promouvoir la sauvegarde et la systématisation des anciennes traditions et de la culture Guarani.