Aman Singh, Rajasthan (Inde)

Aman Singh, Rajasthan (Inde)

Dans le Rajasthan, les « Orans » sont des aires communautaires localement conservées qui fonctionnent comme une réserve de biodiversité, permettent une gestion efficace de l’eau et servent de système de régénération à base communautaire. Il y a environ 25 000 Orans au Rajasthan, qui couvrent plus de 600 000 hectares et offrent une protection indispensable à leurs propres communautés.

Aman Singh est un ardent défenseur des Orans au Rajasthan et le fondateur de Krishi Avam Paristhitiki Vikas Sansthan (KRAPAVIS). KRAPAVIS est une organisation de base qui travaille à l’amélioration des Orans pour assurer des moyens de subsistance durables aux communautés autochtones dans les terres arides du Rajasthan. Le travail de Aman a été admiré et apprécié au sein de l’Etat, ainsi qu’en Inde. Il a supervisé la régénération de plus de 129 Orans dans le district d’Alwar, et a commencé à travailler en vue d’amener des changements de la politique et de la législation de l’État. Il a formé plus de 500 bénévoles communautaires, qui travaillent dans leurs villages pour diffuser l’information, assurer la formation et fournir une assistance sur des questions écologiques telles que la conservation de la biodiversité, la gestion de l’eau et le pastoralisme. Une partie importante de son travail a été de documenter les Orans et d’élaborer une base de données sur les Orans avec plus de 1000 entrées.

KRAPAVIS fonctionne à trois niveaux distincts. Il préserve et améliore la biodiversité et les écosystèmes dans les Orans grâce à diverses mesures de sauvegarde telles que la plantation d’arbres et d’herbe, la restauration des sols et la conservation de l’eau. En collaboration avec divers organismes, il milite auprès du gouvernement pour la protection des Orans. Et il engage les communautés locales par le biais de la formation participative et du conseil, en mettant l’accent sur l’autonomisation des femmes.

Aman et KRAPAVIS travaillent depuis plus de deux décennies pour faire revivre les Orans, à la fois physiquement et conceptuellement, dans les Aravali, la plus ancienne chaîne de montagnes du monde et dans le grand désert indien du Rajasthan. Ils ont obtenu des résultats tangibles pour la sensibilisation à la biodiversité ; ils ont ré-instillé le respect de la terre et de ses multiples usages ; et ils ont amélioré des centaines d’écosystèmes locaux à travers le Rajasthan, l’un des Etats indiens où l’eau est des plus problématique. Le travail de Aman sert de modèle d’engagement communautaire à de multiples niveaux pour réaliser des améliorations tangibles des moyens de subsistance locaux et permettre aux générations futures de poursuivre la gestion productive des terres.

Aman appartient à une communauté agropastorale et il a reçu divers prix et bourses tels que le «Dalmia Environment and Water Conservation Award », les bourses LEAD, Ashoka et d’autres. Il a beaucoup écrit sur les aires communautaires conservées, l’écologie et le pastoralisme, dont deux livres récemment publiés sur les Orans : Ecological Traditions of India – Rajasthan and ‘Orans’ Indigenous Community Conserved Areas of Rajasthan-Lessons from Past, Future Perspectives (Traditions écologiques de l’Inde – Le Rajasthan et les ‘Orans’ conservés par les communautés autochtones du Rajasthan – leçons du passé, perspectives d’avenir).