Dingo Markus, Indonésie

Dingo Markus, Indonésie

« Un jour, alors que je marchais du village vers la forêt, je m’arrêtai près de la rivière et songeai que la forêt, les arbres, l’eau … ne sont pas seulement là pour que nous les exploitions et les épuisions, car ils sont la source de nos moyens de subsistance et du bien-être de nos enfants et petits-enfants. Nous devons protéger l’eau et restaurer la forêt. Ils nous aident, nous devons les aider ».
Avec ces mots simples, Dingo Markus exprime sa philosophie de la vie et sa conviction que nous devons maintenir un équilibre entre la conservation et le développement. Dingo est le chef du village de Tanjung, sous-district de Mentebah, Régence de Kapuas Hulu, West Kalimantan, en Indonésie.


Fidèle à ses pensées et à ses convictions, Dingo a mobilisé sa communauté pour lancer la restauration des zones forestières dégradées. Ensemble, ils ont planté des espèces d’arbres précieux tels que des arbres fruitiers, du caoutchouc, du café et d’autres pour aider à retrouver une bonne forêt pour le village. En reconnaissance de ses efforts, le gouverneur de la région de Kalimantan Ouest a accordé en 2015 à la communauté une superficie forestière de 2 520 ha qu’elle gérera pour améliorer les services environnementaux (eau et écotourisme) et bénéficier à la communauté.

Dingo a toujours été préoccupé par les questions sociales et environnementales sur ses terres dans la Régence de Kapuas Hulu. Il a vu la menace que constituent les plantations de palmiers à huile et le danger créé par l’exploitation minière artisanale et non réglementée de l’or, à la fois pour l’environnement et la santé humaine. Il s’inquiète de l’impact négatif de l’expansion du palmier à huile sur les forêts et les ressources naturelles et estime que le bon développement doit prendre en compte l’environnement. Son attitude humble et modeste cache un leadership charismatique et une forte capacité à donner l’exemple. Il a réussi non seulement à être suivi par son village, mais aussi à amener le village de Tanjung à l’excellence pour ses initiatives de conservation et de restauration dans le district et la province.

Dans un pays où les exigences du développement sont la priorité absolue, il est difficile de rejeter les voies rentables à court terme comme l’exploitation minière ou celle du palmier à huile. Les alternatives vers un développement plus durable et plus juste pour les populations locales et l’environnement sont des processus à bien plus long terme, mais aussi beaucoup plus exigeantes en termes de prévoyance, d’honnêteté personnelle et de volonté de travailler.

Dingo est un chef intègre qui a une vision pour la protection de l’environnement et des moyens d’existence durables de sa communauté. Il est un modèle pour les autres villages. Il accepte humblement le prix PKF 2016 et remercie pour la reconnaissance qu’il constitue pour lui-même, mais aussi au nom de son village et de sa terre, des ancêtres de son peuple et de ses enfants, afin qu’ils puissent continuer à prendre soin de leur environnement.